Les Psychothérapies - Bayonne 64

Régulièrement, les consultants m’interrogent sur les différentes appellations concernant les professionnels exerçant dans le champ de la psychologie, de la psychiatrie, de la psychanalyse et de la psychothérapie

Il me parait important d’éclairer le patient/client qui bien souvent met dans le même panier tout ce qui concerne le « Psy » en général.

 

Le Psychiatre est d’abord médecin avec l’obtention de son doctorat en médecine, suivi du CES, spécialisation en psychiatrie qui l’autorise à exercer comme Psychiatre. Il traite les maladies mentales telles que psychoses, névroses et autres pathologies, à l’aide de médicaments psychotropes. Selon sa formation complémentaire, il peut aussi proposer une psychothérapie dans l’une ou l’autre des orientations reconnues en psychothérapie : psychodynamique, humaniste, cognitivo-comportementale, systémique-interactionnelle, autres…  

 

Le Psychologue est une personne qui a suivi des études universitaires de psychologie et  obtenu une licence, une maîtrise et un DESS ou un DEA après stage. Ce professionnel peut exercer dans différentes branches : psychologie sociale, du travail, expérimentale, clinique ou autres…

Tout comme le psychiatre, sa formation en psychopathologie l’autorise à proposer une psychothérapie adaptée au problème à traiter, selon la spécialisation qu’il aura choisie comme méthode de référence à visée psychothérapeutique.  Le psychologue ne prescrit pas de médicament. Le titre de psychologue est protégé par la loi depuis 1985.

 

Le psychanalyste est soit un psychiatre ou un psychologue de formation, parfois une personne qui a une formation avancée en sciences humaines (philosophie, sociologie), mais a satisfait à l’exigence première qui est d’avoir accompli sa propre psychanalyse. On pourrait définir la psychanalyse comme une psychothérapie à long terme (entre 5 et 10 ans), dont l’objectif est d’amener le client à réduire au maximum ses processus inconscients afin de mieux comprendre les réels motifs de ses comportements.

 

De nombreuses méthodes ou techniques psychothérapiques peuvent aider à traiter différents symptômes tels que : phobies, angoisse, anxiété, troubles obsessionnels compulsifs, insomnie, dépression, deuil, stress, addiction, psycho traumatisme, dysfonctions sexuelles….etc. 

 

Le psychothérapeute, contrairement au psychanalyste, travaille en interaction directe avec le patient/client.

La psychothérapie est une méthode thérapeutique qui fait uniquement appel à des moyens psychologiques, afin de traiter des troubles psychiques ou somatiques.  Certaines méthodes utilisent plus particulièrement l’approche corporelle, incluant parfois le toucher. Dans ce cas, il convient d’informer très clairement le patient/client en lui indiquant à l’avance la raison qui justifie cette pratique et à quelle méthode et école elle se réfère. 

 

Le terme «  thérapie » » ne signifie pas forcément « psychothérapie », pas plus que « thérapeute » ne signifie « psychothérapeute ».

 

Depuis l’amendement Accoyer, le titre de Psychothérapeute est protégé et le praticien se revendiquant psychothérapeute doit être inscrit en Préfecture avec un n° ADELI.

 

Hors de ce cadre, on peut trouver nombre de « thérapeutes, praticiens, psycho-praticiens en telle ou telle méthode ou technique », non reconnues par les instances gouvernementales.

 

Il convient d’être prudent et de vérifier si l’école qui a formé ce praticien, est agréé par certaines instances fédératives, associatives, syndicales, telles que FF2P, Psy’g, SNPPSY, AFFOP… qui ont des critères plus ou moins stricts pour le reconnaître comme pair professionnel. Certaines de ces instances exigent une formation complète (environs 7 ans), avec cours théoriques approfondis, des supervisions professionnelles et une psychothérapie personnelle.

 

Vérifiez également à quel code éthique et déontologique se réfère le praticien que vous consultez.

Somatic Experiencing 64 - SE 64

La Somatic Experiencing (SE) - Bayonne 64

Traitement des psychotraumatismes/victimologie

 

Le traumatisme n’est pas une condamnation à vie, cependant que nous ne sommes pas toujours conscients du lien entre évènements traumatiques et symptômes invalidants, lesquels doivent être évalués, autant du point de vue physiologique que psychologique.  

 

Les flash-back, l’anxiété, les attaques de panique, l’insomnie, la dépression, les troubles psychosomatiques, le repli sur soi, les crises de colère gratuites, les comportements destructeurs répétitifs ou d’échec, sont des symptômes fréquents du traumatisme…

 

Pour nous libérer de nos symptômes et de nos peurs, la Somatic Experiencing nous aide à accéder à nos ressources physiologiques profondes, et à les utiliser consciemment. Cette méthode s’appui sur les travaux de Peter Levine son fondateur, lequel après avoir observé le comportement des animaux, nous démontre le fonctionnement défectueux de nos instinct primitifs, lorsque notre capacité d’adaptation est dépassée et ne nous permet plus de gérer une situation de stress. Une fois que nous comprenons le processus et que nous ne nous y opposons pas, la biologie joue son rôle et ce processus peut aller à son terme, ramenant de ce fait, le bien être dans le corps.

 

La Somatic Experiencing, comme l’EMDR, est une approche thérapeutique novatrice qui a révolutionné le traitement et la résolution des traumatismes.

 

Voir sur le site APFSE, le listing des praticiens francophones formés en SE.

L’EMDR - Bayonne 64

Eye Movement Desensitization and Reprocessing

Mouvement des yeux, Désensibilisation et Retraitement (de l’information)

 

L'EMDR est l’acronyme de Eyes Mouvement Desensitization and Reprocessing, traduit littéralement par « désensibilisation et retraitement par le mouvement des yeux » qui peut également se traduire par « intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires ».

 

La thérapie EMDR, mise au point par Francine Shapiro en 1987 aux USA, débloque d’abord les mémoires et les émotions négatives stockées dans le système nerveux, puis aide le cerveau à retraiter l’expérience traumatique, pour qu’elle soit ensuite métabolisée, « digérée ».

 

Tout comme les TCC (thérapies cognitives comportementales), l’EMDR après avoir fait l’objet d’études très rigoureuses, est reconnu par l’OMS (organisation mondiale de la santé), comme une thérapie à part entière efficace.  

 

Le succès que connait cette méthode novatrice dans le champ des thérapies brèves incite bon nombre de thérapeutes à se revendiquer praticien EMDR, sans avoir accompli le cursus complet. Il est donc prudent de s’assurer que le thérapeute que vous consultez est bien accrédité et inscrit sur le site des praticiens EMDR France et Europe.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Colette Durou Delanoe à Bayonne : Psychologue, Psychothérapeute (Hypnose, EMDR, Somatic Experiencing), Sexologue Clinicienne, Thérapeute conjugale, Gestion du stress, Haptonomie périnatale à Bayonne, Anglet, Biarritz.